a

ÔĽŅ
a
a, f., n., ind√©cl., [premi√®re lettre de l‚Äôalphabet] Cic. Div. 1, 23 II abr√©viations diverses : A. = Aulus [pr√©nom] II = antiquo, je rejette [la proposition sur les bulletins de vote dans les comices] II = absolvo, j‚Äôabsous [sur les bulletins des juges] ; [d‚Äôo√Ļ l‚Äôappellation] littera salutaris Cic. Mil. 15 II A. U. C. = anno urbis conditae ; a. u. c. = ab urbe condita ; a. d. VIII Kal. Nov. = ante diem octavum Kalendas Novembres II [dans les inscr.] A. = Augustus ; A.A. = Augusti duo ; A.A.A. = Augusti tres ; III viri A.A.A.F.F. = triumviri auro, argento, aeri flando, feriundo. ńĀ, ou ńĀh, interj., v. ah. ńĀ, ńÉb, abs, pr√©p. avec abl. (ŠľÄŌÄŌĆ). [ABCR]I [point de d√©part] [zapst]¬∂1 [avec des v. de mouvement, tr. ou int., simples ou compos√©s] de : a) a signo Vortumni in Circum Maximum venire Cic. Verr. 1, 154 : venir de la statue de Vertumne au Cirque Maxime, v. proficiscor, discedo, arcesso, etc ; b) [avec noms de pers.] de chez, d‚Äôaupr√®s : a Caesare redire, Cic. Q. 2 , 4, 6 : revenir de chez C√©sar ; c) [sans verbe] non ille Serranus ab aratro, Cic. Sest. 72 : non pas le fameux Serranus venu de sa charrue; quid tu, inquit, huc? a villa enim, credo, Cic. Fin. 3, 8 : eh! dit-il, pourquoi toi ici? c‚Äôest de ta maison de campagne que tu viens, sans doute; d) [en parl de lettres] de la part de : litterae adlatae ab L. Porcio praetore, Liv. 26, 39, 1 : une lettre apport√©e de la part du pr√©teur L. Porcius, cf. Cic. Att. 7, 15, 5 ; 1, 15, 2; e) [avec adesse, marquant r√©sultat du mouvement] adest a milite, Plaut. Ps. 924 : il est l√† venant de la part du militaire, cf. Mil. 958, 1046; Ter. And. 268; Virg. En. 7, 454; dona adsunt tibi a Phaedria, Ter. Eun. 465 : il y a l√† pour toi des pr√©sents de la part de Phaedria. f) [avec les noms de ville] de = des environs de [et non pas de l‚Äôint√©rieur de] : Cic., Caes. [zapst]¬∂2 [pour marquer la provenance] petere, postulare, quaerere, demander √†; impetrare, obtenir de; accipere, recevoir de; habere, tenir de, etc.; emere, acheter √†; sumere, haurire, prendre √†, puiser √†; trahere, tirer de; ducere, faire venir de, etc.; discere, audire, apprendre de, entendre de, etc. [zapst]¬∂3 [id√©e d‚Äôorigine] a) oriri, prendre naissance √†; fluere, d√©couler de; nasci, na√ģtre de; proficisci, partir de, provenir de; ea sunt omnia non a natura, verum a magistro, Cic. Mur. 61 : ces imperfections proviennent toutes non pas de la nature, mais du ma√ģtre, cf. Har. 39; Fin. 1, 21; Off. 2, 69; sed haec et vetera et a Graecis, Cic. Tusc. 1, 74 : mais tout cela c'est ancien et aussi tir√© de l‚Äôhistoire grecque, cf. Fam. 3, 13, 1; 5, 3, 1; 9, 16, 7; Par. 11; Sest. 122; b) [id√©e de naissance, de descendance] a Deucalione ortus, Tusc. 1, 21 : n√© de Deucalion; a M. Tullio esse, Cic. Br. 62 : descendre de M. Tullius II [filiation philosophique, litt√©raire, etc.] ab his oratores exstiterunt, Cic. Fin. 5, 7 : d‚Äôeux (P√©ripat√©ticiens) sortirent des orateurs; erat ab isto Aristotele, Cic. de Or. 2, 160 : il √©tait de l‚Äô√©cole de votre Aristote, cf. Or. 113; Mur. 63; c) Turnus Herdonius ab Aricia, Liv. l, 50, 3 [= Aricinus] : Turnus Herdonius d‚ÄôAricie, cf. 6, 13, 8; 6, 17, 7; pastor ab Amphryso, Virg. G. 3, 2 : le berger Amphrysien [du fleuve Amphrysus] II de la maison de, [en parl. d‚Äôun esclave] Plaut. Ps. 616; Mil. 160; Curc. 407; Ter. And. 756; d) [√©tymologie] mater autem est a gerendis fructibus Ceres tamquam "Geres", Cic. Nat. 2, 67 : quant √† sa m√®re, son nom, C√©r√®s, qui est comme G√©r√®s, vient de gerere fructus, porter, produire les fruits, cf. 2, 64; 68; 2, 111; Leg. 2, 55; Varr. R. 1, 46; 2, 4, 17; 3, 12, 6, etc.; L. 5, 20; 5, 66 II maerere a marcere, Varr. L. 6, 50 : maerere, s‚Äôaffliger, vient de marcere, √™tre affaiss√©; aures ab aveo, Varr. L. 6, 83 : le mot aures, oreilles, vient de aveo, d√©sirer [ABCR]II [mots grecs au datif ] L. 5, 103, etc. [zapst]¬∂4 [avec dare, possidere, promittere] : aliquid ab aliquo, donner, poss√©der, promettre qqch en le tenant de qqn, provenant de qqn, cf. Plaut. Cap. 449; Ps. 735; Cic. Flac. 44; Verr. 3, 177; a me argentum dedi, Plaut. Trin. 182 : j‚Äôai donn√© l‚Äôargent de ma poche, cf. 1144; Men. 545; aliquid a me promisi, Cic. de Or. 1, 111 : j‚Äôai promis qqch de mon fonds, cf. Pis. 84; Lucr. 4, 468; Suet. Caes. 84 II Antoni edictum legi a Bruto, Cic. Att. 16, 7, 7 : l‚Äô√©dit d‚ÄôAntoine, je l‚Äôai lu de Brutus, le tenant de Brutus. [ABCR]II [√©loignement, s√©paration, au pr. et fig.] de, loin de : [zapst]¬∂1 v. les verbes : dimittere, renvoyer de (loin de); excludere, deterrere, chasser de, d√©tourner de, etc.; abhorrere, distare, differre, √™tre √©loign√© de, diff√©rer de, etc.; de turba et a subselliis in otium se conferre, Cic. de Or, 2, 143 : se retirer du milieu de la foule et loin des bancs du tribunal pour prendre du repos; ab oppido castra movere, Caes. BC. 3, 80, 7 : en levant le camp s‚Äô√©loigner de la ville; v. solvo, fugo, ejicio, aufero, etc. II [sans aucun verbe] a Chrysippo pedem numquam, Cic. Ac. 2, 143 : de Chrysippe il ne s‚Äô√©loigne jamais d‚Äôune semelle, cf. Att. 7, 3, 11; Fam. 7, 25, 2; nunc quidem paululum, inquit, a sole, Cic. Tusc. 5, 92 : pour le moment, dit-il, √©carte-toi un tant soit peu de mon soleil II [nuances] unde dejecti Galli? a Capitolio? unde, qui cum Graccho fuerunt? ex Capitolio, Cic. Caec. 88 : d‚Äôo√Ļ furent rejet√©s les Gaulois? de l‚Äôacc√®s au Capitole : d‚Äôo√Ļ les partisans de Gracchus? du Capitole, cf. 86 [zapst]¬∂2 avec les verbes defendere, tueri, munire, tegere, prohibere, arcere, etc. d√©fendre, prot√©ger, garantir contre, √©carter de II stabula a ventis hiberno opponere soli, Virg. G. 3, 302 : placer l‚Äô√©curie √† l‚Äôabri des vents [en face de] expos√©e au soleil d‚Äôhiver. [zapst]¬∂3 [expression] ab re, contrairement √† l‚Äôint√©r√™t : Plaut. Cap. 338; As. 224; Trin. 239; haud ab re duxi referre, Liv. 8, 11, 1 : j‚Äôai cru qu‚Äôil n‚Äô√©tait pas inopportun de rapporter. [ABCR]III du c√īt√© de [zapst]¬∂1 [sens local] a tergo, a latere, a fronte, de dos, de franc, de front [de face] : a decumana porta, Caes. BG. 6, 37, 1 : du c√īt√© de la porte d√©cumane; ab ea parte, Caes. BG. 6, 37, 2 : de ce c√īt√©; ab terra ingens labor succedentibus erat, Liv. 26, 46, 1 : du c√īt√© de la terre, il y avait d‚Äô√©normes difficult√©s pour les assaillants, cf. Sall. J. 17, 4; Plin. Ep. 2, 17, 21; surgens a puppi ventus, Virg. En. 5, 777 : le vent s‚Äô√©levant en poupe II ab Opis, Cic. Att. 6, 1, 17 [s.-ent. aede] : du c√īt√© du temple d‚ÄôOps (comp. ad Castoris), cf. Liv. 10, 47, 4 II Magnetes ab Sipylo, Cic. Q. 2, 9, 2 : les Magn√©siens qui habitent pr√®s du mont Sipyle, les Magn√©siens du mont Sipyle, cf. Tac. An. 2, 47. [zapst]¬∂2 [point de d√©part, point d‚Äôattache] : stipites ab infimo revincti, Caes. BG. 7, 73, 3 : troncs solidement attach√©s √† la partie inf√©rieure, par la base; cornua ab labris argento circumcludere, Caes. BG. 6, 28, 6: entourer d'argent les cornes sur les bords de la partie √©vas√©e. [zapst]¬∂3 [fig.] du c√īt√© de, du parti de, en faveur de : abs te stat, Plaut. Rud. 1100 : il se tient de ton bord, cf. Cic. Inv. 1, 4; Br. 273; ab reo dicere, Cic. Clu. 93 : parler en faveur de l'accus√©; vide ne hoc totum sit a me, Cic. de Or. 1, 55 : prends garde que cela ne soit tout en ma faveur; a petitore, a possessore agere, Plin. Ep. 6, 2, 2 : plaider pour le compte du demandeur, du d√©fendeur. [zapst]¬∂4 du c√īt√© de, sous le rapport de : a materno genere, Cic. Sull. 25 : du c√īt√© maternel, par sa m√®re, cf. Ov. M. 2, 368; a re frumentaria laborare, Caes. BC. 3, 9, 5 : souffrir de l'approvisionnement en bl√©; a mitilibus, a pecunia imparati, Cic. Att. 7, 15, 3 : pris au d√©pourvu sous le rapport des troupes, de l'argent; ab exemplis copiose aliquid explicare, Cic. Br. 198 : d√©velopper qqch avec une grande richesse d'exemples; tempus mutum a litteris, Cic. Att. 8, 14, 1 : √©poque silencieuse sous le rapport des lettres [o√Ļ l'on n'√©crit point]; eorum impunitas fuit a judicio, a sermone, Cic. Post. 27 : ils ont agi impun√©ment au regard de la justice, au regard de l'opinion publique; mons vastus ab natura et humano cultu, Sall. J. 48, 3 : montagne d√©sol√©e sous le rapport de la nature du sol et de sa culture par l'homme [st√©rile et inculte]; ab omni parte, Hor. O. 2, 16, 27 : sous tous les rapports. [zapst]¬∂5 servus a pedibus meis, Cic. Att. 8, 5, 1 [mss] : esclave qui me sert du point de vue de mes pieds [qui fait mes courses] II [puis ab suivi du nom de l'objet confi√© √† la garde, √† la surveillance] servus ab argento, a frumento, a veste, a vinis, esclave pr√©pos√© √† l'argenterie, √† l'approvisionnement, √† la garde-robe, aux vins; a bibliotheca, biblioth√©caire; a valetudinario, infirmier; liberti ab epistulis et libellis et rationibus, Tac. An. 15, 35 : affranchis chefs du secr√©tariat, ma√ģtres des requ√™tes, chefs de la comptabilit√©; libertus et a memoria ejus, Suet. Aug. 79 : son affranchi en m√™me temps que son historiographe; novum officium instituit a voluptatibus, Suet. Tib. 42 : il cr√©a une nouvelle charge, l'intendance des plaisirs. [ABCR]IV √† partir de : [zapst]¬∂1 de, √† partir de, depuis : a porta Esquilina video... Cic. de Or. 2, 276 : de la porte Esquiline je vois..., cf. Caes. BG. 2, 24, 2; ut erat a Gergovia despectus in castra, Caes. BG. 7, 45, 4 : √©tant donn√© que de Gergovie la vue plongeait dans le camp; a vestibulo curiae, Liv. 1, 48, 1 : d√®s le vestibule de la curie; gemere ab ulmo, Virg. B. 1, 58 : g√©mir au sommet de l'orme; ab equo oppugnare, Prop. 3, 11, 13 : assaillir √† cheval; contra sensus ab sensibus repugnat, Lucr. 1, 693 : il va √† l'encontre des sens en s'appuyant sur les sens; ab summo, Caes. BG. 2, 18, 1 : √† partir du sommet, cf. 7, 73, 6; a medio ad summum, Cic. Tim. 20 : du centre aux extr√©mit√©s; da ab Delphio cantharum circum, Plaut. Most. 347 : fais circuler la coupe en commen√ßant par Delphium, cf. As. 891; orae maritimae praesum a Formiis, Cic. Fam. 16, 12, 5 : je commande le littoral √† partir de Formies; ab eo loco, Fam. 7, 25, 2 : √† partir de ce passage, de ces mots... [zapst]¬∂2 [√©valuation d'une distance] : septumas esse aedes a porta, Plaut. Ps. 597 : [il m'a dit] que c'√©tait la septi√®me maison √† partir de la porte, cf. Varr. R. 3, 2, 14; Caes. BG. 2, 7, 3; 4, 22, 4; 5, 32, 1; quod tanta machinatio ab tanto spatio instrueretur, Caes. BG. 2, 20, 3 : (ils se moquaient) de la construction √† une si grande distance d'une si grande machine; v. longe, prope, procul avec ab; ultima stella a caelo, Cic. Rep. 6, 16 : √©toile la plus √©loign√©e du firmament II [limites d'un espace] ab... ad, depuis... jusqu'√† : Caes. BG. l, 1, 7; Liv. 1, 2, 5, ab imo ad summum totus moduli bipedalis, Hor. S. 2, 3, 308 : de la base au sommet haut en tout de deux pieds; a Vestae ad Tabulam Valeriam, Cic. Fam. 14, 2, 2 : du temple de Vesta √† la Table Val√©rienne. [zapst]¬∂3 √† partir de = y compris, avec : teneram ab radice ferens cupressum, Virg. G. 1, 20 : portant un tendre cypr√®s avec ses racines; ab radicibus imis, Virg. G. 1, 319 : [√©pis arrach√©s] avec toutes leurs racines. [ABCR]V [point de d√©part d'un jugement, d'une opinion, etc.] [zapst]¬∂1 d'apr√®s : aliquid ab aliqua re cognoscere, Caes. BG 1, 22, 2 : reconna√ģtre qqch d'apr√®s tel d√©tail; a certo sensu et vero judicare de aliquo, Br. d. Fam. 11, 10, 1 : juger qqn avec un sentiment s√Ľr et vrai; ab annis spectare, Virg. En. 9, 235 : consid√©rer d'apr√®s l'√Ęge; populum ab annis digerere, Ov. F. 6, 83 : partager l'ensemble des citoyens d'apr√®s l'√Ęge, cf. M. 14, 323; Tr. 4, 6, 39; Ep. 2, 86 II ab arte inexperta, Tib. 2, 1, 56 : avec un art inexp√©riment√©, cf. 1, 5, 4; Ov. Tr. 2, 462. [zapst]¬∂2 [point de d√©part d'un sentiment], d'apr√®s, par suite de, du fait de : v. metuere, timere ab aliquo, craindre du fait de qqn, cf. Cic. Amer. 8; Fam. 5, 6, 2; Sul. 59; Phil. 7, 2; Liv.22, 36, 1; 24, 38, 9; v. sperare ab aliquo Cic. Off. 1, 49; Phil. 12, 26; Pis. 12; Liv. 21, 13, 3; metus omnis a vi atque ira deorum pulsus esset, Cic. Nat. 1, 45 : toute crainte de la puissance et de la col√®re des dieux serait chass√©e, cf. Liv. 23, 15, 7; 23, 36, 1; 25, 33, 5, etc. [ABCR]VI √† partir de [temps], depuis [zapst]¬∂1 a primo, a principio, d√®s le d√©but; a principiis, d√®s les d√©buts; ab initio, d√®s le commencement; a puero, a pueritia, d√®s l'enfance; ab ineunte adulescentia, d√®s le commencement de la jeunesse II [√† la pr√©pos. se joignent souvent inde, jam, jam inde, statim, protinus] II longo spatio temporis a Dyrrachinis prŇďliis intermisso, Caes. BC. 3, 84, 1 : un long intervalle de temps s'√©tant √©coul√© depuis les combats de Dyrrachium; ab hoc tempore anno sescentesimo rex erat, Cic. Rep. 1, 58 : il √©tait roi il y a six cents ans √† compter de notre √©poque, cf. CM 19; ponite ante oculos unum quemque veterum; voltis a Romulo? voltis post liberam civitatem ab iis ipsis qui liberaverunt? Cic. Par. 11 : √©voquez la vie de chacun des anciens; voulez-vous remonter √† Romulus? voulez-vous remonter, apr√®s la fondation de la libert√©, √† ceux pr√©cis√©ment qui l'ont fond√©e? lex a sexagesimo anno senatorem non citat, Sen. Brev. 20, 4 : la loi ne convoque pas le s√©nateur apr√®s soixante ans aux s√©ances. [zapst]¬∂2 [noms de pers.] jam inde a Pontiano, Cic. Att. 12, 44, 2 : depuis Pontianus [l'affaire de Pontianus]; exspecto te, a Peducaeo utique, Cic. Att. 12, 51, 1 : je t'attends, en tout cas sans faute apr√®s P√©ducaeus [apr√®s l'affaire r√©gl√©e avec P√©ducaeus] [zapst]¬∂3 [√©valuation d'un laps de temps] : ab... ad (usque ad), depuis... jusqu'√† : Cic. Br. 328; de Or. 2, 52; Caes. BG. 1, 26, 2; Liv. 26, 25, 11, etc. II [√©valuation d'une dur√©e, d'un rang chronologique] annus primus ab honorum perfunctione, Cic. de Or. 3, 7 : la premi√®re ann√©e apr√®s l'ach√®vement des magistratures; quartus ab Arcesilao fuit, Cic. Ac. 1, 46 : il fut le quatri√®me en partant d'Arc√©silas; secundus a Romulo conditor urbis, Liv. 7, 1, 10 : le second fondateur de Rome apr√®s Romulus, cf. 1, 17, 10; Hor. S. 2, 3, 193; Virg. B. 5, 49. [zapst]¬∂4 apr√®s, aussit√īt apr√®s, au sortir de : ab re divina, Plaut. PŇďn. 618 : apr√®s le sacrifice; ab decimae legionis cohortatione profectus, Caes. BG. 2, 25, 1 : √©tant parti, imm√©diatement apr√®s avoir harangu√© la dixi√®me l√©gion; a tuo digressu, Cic. Att. 1, 5, 4 : apr√®s ton d√©part; ab ea [auctione] Cic. Att. 13, 30, 1 : aussit√īt apr√®s [la vente]; ab ipso cibo, Sen. Contr. 1, praef. 17 : aussit√īt apr√®s avoir mang√©. [ABCR]VII du fait de, par l'effet de [zapst]¬∂1 [cause efficiente, surtout avec les inchoatifs] : calescere ab, Cic. Nat. 2, 138 : se r√©chauffer gr√Ęce √†; mitescere a sole, Cic. frg. F. 1, 17 : s'adoucir sous l'action du soleil, cf. Varr. L. 5, 109; 7, 83; Ov. M. 1, 66; F. 5, 323 II qua mare a sole conlucet, Cic. Ac. 2, 105 : sur toute l'√©tendue o√Ļ la mer brille par l'effet du soleil, cf. Nat. 2, 92; zona torrida semper ab igni, Virg. G. 1, 234 : zone toujours br√Ľlante par suite du feu; lassus ab, Hor. S. 2, 2, 10 : fatigu√© du fait de; a vento unda tumet, Ov. F. 2, 776 : le vent fait gonfler l'onde, cf. 1, 215. [zapst]¬∂2 par suite de, par un effet de, en raison de [avec un nom de sentiment] : scio me ab singulari amore ac benevolentia, quaecumque scriba, tibi scribere, Balb. Fam. 9, 7 B, 3 : je sais que c'est un attachement, un d√©vouement sans √©gal qui me font t'√©crire tout ce que je t'√©cris; ab ira, Liv. 24, 30, 1 : par l'effet de la col√®re; ab odio plebis an ab servili fraude, Liv. 3, 15, 7 : par suite de la haine du peuple ou de la perfidie des esclaves; [constr. tr√®s fr√©q. d. Liv. cf. 5, 5, 3; 9, 40, 17; 10, 5, 2; 27, 17, 5; 28, 7, 9; 36, 24, 7; etc.]; a duabus causis punire princeps solet, Sen. Clem. 1, 20, 1 : deux raisons d'ordinaire am√®nent le prince √† punir; ab hoc, Varr. R. 2, 3, 7 : par suite de cela, en raison de cela, cf. 2, 7, 6 II gravis ab, Ov. H. 10, 138 : alourdi par; a somno languida, Ov. H, 10, 9 : alanguie par le sommeil; dives ab, Ov. H. 9, 96 : enrichi par. [ABCR]VIII [apr√®s les verbes passifs] [zapst]¬∂1 [avec un nom de pers. pour marquer le sujet logique de l'action; constr. courante] [zapst]¬∂2 [avec des noms de choses consid√©r√©es comme des pers.] : a civitatibus, Cic. Verr. 3, 176 : par les villes; a classe, Verr. 5, 63 : par la flotte; a re publica, Cic. Mur. 7 : par l'√©tat; a legibus, Cic. Mil. 9 : par les lois; a natura, Cic. Phil. 14, 32 : par la nature; a studiis adulescentium, Cic. de Or. 3, 207 : par le z√®le des jeunes gens; a ventis invidiae, Cic. Verr. 3, 98 : par les vents de la malveillance; a more majorum, Cic. Fam. 13, 10, 1 : par la coutume des anc√™tres; a vero, a falso, Cic. Ac. 2, 71 : par le vrai, par le faux; defici a viribus, Caes. BC. 3, 64, 3 : √™tre abandonn√© par ses forces. [zapst]¬∂3 [apr√®s l'adj. verbal] Cic. de Or. 2, 86; Pomp. 34; etc. [zapst]¬∂4 [diff√©rent de per] : aliquid a suis vel per suos potius iniquos ad te esse delatum, Cic. ad Br. 1, 1, 1 : [il m'a paru soup√ßonner] que ses ennemis t'ont rapport√© ou plut√īt t'ont fait rapporter quelque histoire; qui a te defensi et qui per te servati sunt, Cic. Pet. 38 : ceux que tu as d√©fendus et ceux que ton entremise a sauv√©s. [zapst]¬∂5 [avec des intr. √©quivalant pour le sens √† des passifs] a paucis interire, Cic. Off. 2, 26 : p√©rir sous les coups de quelques hommes, cf. Lucr. 6, 709; mori ab, Cic. Fam 15,17, 2; Sen. Contr. 5. 3; perire ab, Nep. Reg. 3, 3; Ov. P, 3, 3, 46; cadere ab, Tac. An. 16, 9; vapulare ab, Sen. Contr. 9, 4, 2; Sen. Apoc. 15; Quint. 9, 2, 12. Q. [zapst]¬∂1 abs est rare; se trouve devant t, surtout dans l'expr. abs te II aps Inscr. et divers mss. de Plaut. et des lettres de Cic. II af , signal√© par Cic. Or. 158, se lit dans des Inscr. [zapst]¬∂2 d'apr√®s les gram. anciens a se place devant les consonnes, ab devant les voyelles et devant h; mais ni les mss. ni les Inscr. ne v√©rifient cette r√®gle. [zapst]¬∂3 qqf a, ab se trouvent apr√®s le relatif (quo ab) : Plaut. As. 119; Rud. 555 II chez les po√®tes et chez Tacite, rarement ailleurs, entre le subst. et son d√©terminatif [adjectif, g√©nitif, ou nom propre appos√©] : judice ab uno Tac. An. 2, 60, par un seul juge; initio ab Suriae An. 4, 5, depuis les fronti√®res de la Syrie; oppido a Canopo Tac. An 2, 60, √† partir de la ville de Canope; uxore ab Octavia abhorrebat, Tac. An. 13, 12 : il se d√©tournait de son √©pouse Octavie II chez Ovide, s√©par√© par ipse du compl√©ment : H. 9, 96; 12, 18; Pont. 3, 3, 46, etc. II quand il y a deux compl√©ments li√©s par une copule, plac√© devant le second : Plaut. As. 163; Prop. 4, 3, 39; Ov. H. 6, 108, etc. [zapst]¬∂4 en composition, a devant m, v, (amovere, avertere); abs devant c, p, t (abscondere, abstinere, asportare = absportare); au devant f (auferre, aufugere), sauf afui parf. de absum; ab devant les autres consonnes, sauf aspernari au lieu de abspernari.
* * *
a, f., n., ind√©cl., [premi√®re lettre de l‚Äôalphabet] Cic. Div. 1, 23 II abr√©viations diverses : A. = Aulus [pr√©nom] II = antiquo, je rejette [la proposition sur les bulletins de vote dans les comices] II = absolvo, j‚Äôabsous [sur les bulletins des juges] ; [d‚Äôo√Ļ l‚Äôappellation] littera salutaris Cic. Mil. 15 II A. U. C. = anno urbis conditae ; a. u. c. = ab urbe condita ; a. d. VIII Kal. Nov. = ante diem octavum Kalendas Novembres II [dans les inscr.] A. = Augustus ; A.A. = Augusti duo ; A.A.A. = Augusti tres ; III viri A.A.A.F.F. = triumviri auro, argento, aeri flando, feriundo. ńĀ, ou ńĀh, interj., v. ah. ńĀ, ńÉb, abs, pr√©p. avec abl. (ŠľÄŌÄŌĆ). [ABCR]I [point de d√©part] [zapst]¬∂1 [avec des v. de mouvement, tr. ou int., simples ou compos√©s] de : a) a signo Vortumni in Circum Maximum venire Cic. Verr. 1, 154 : venir de la statue de Vertumne au Cirque Maxime, v. proficiscor, discedo, arcesso, etc ; b) [avec noms de pers.] de chez, d‚Äôaupr√®s : a Caesare redire, Cic. Q. 2 , 4, 6 : revenir de chez C√©sar ; c) [sans verbe] non ille Serranus ab aratro, Cic. Sest. 72 : non pas le fameux Serranus venu de sa charrue; quid tu, inquit, huc? a villa enim, credo, Cic. Fin. 3, 8 : eh! dit-il, pourquoi toi ici? c‚Äôest de ta maison de campagne que tu viens, sans doute; d) [en parl de lettres] de la part de : litterae adlatae ab L. Porcio praetore, Liv. 26, 39, 1 : une lettre apport√©e de la part du pr√©teur L. Porcius, cf. Cic. Att. 7, 15, 5 ; 1, 15, 2; e) [avec adesse, marquant r√©sultat du mouvement] adest a milite, Plaut. Ps. 924 : il est l√† venant de la part du militaire, cf. Mil. 958, 1046; Ter. And. 268; Virg. En. 7, 454; dona adsunt tibi a Phaedria, Ter. Eun. 465 : il y a l√† pour toi des pr√©sents de la part de Phaedria. f) [avec les noms de ville] de = des environs de [et non pas de l‚Äôint√©rieur de] : Cic., Caes. [zapst]¬∂2 [pour marquer la provenance] petere, postulare, quaerere, demander √†; impetrare, obtenir de; accipere, recevoir de; habere, tenir de, etc.; emere, acheter √†; sumere, haurire, prendre √†, puiser √†; trahere, tirer de; ducere, faire venir de, etc.; discere, audire, apprendre de, entendre de, etc. [zapst]¬∂3 [id√©e d‚Äôorigine] a) oriri, prendre naissance √†; fluere, d√©couler de; nasci, na√ģtre de; proficisci, partir de, provenir de; ea sunt omnia non a natura, verum a magistro, Cic. Mur. 61 : ces imperfections proviennent toutes non pas de la nature, mais du ma√ģtre, cf. Har. 39; Fin. 1, 21; Off. 2, 69; sed haec et vetera et a Graecis, Cic. Tusc. 1, 74 : mais tout cela c'est ancien et aussi tir√© de l‚Äôhistoire grecque, cf. Fam. 3, 13, 1; 5, 3, 1; 9, 16, 7; Par. 11; Sest. 122; b) [id√©e de naissance, de descendance] a Deucalione ortus, Tusc. 1, 21 : n√© de Deucalion; a M. Tullio esse, Cic. Br. 62 : descendre de M. Tullius II [filiation philosophique, litt√©raire, etc.] ab his oratores exstiterunt, Cic. Fin. 5, 7 : d‚Äôeux (P√©ripat√©ticiens) sortirent des orateurs; erat ab isto Aristotele, Cic. de Or. 2, 160 : il √©tait de l‚Äô√©cole de votre Aristote, cf. Or. 113; Mur. 63; c) Turnus Herdonius ab Aricia, Liv. l, 50, 3 [= Aricinus] : Turnus Herdonius d‚ÄôAricie, cf. 6, 13, 8; 6, 17, 7; pastor ab Amphryso, Virg. G. 3, 2 : le berger Amphrysien [du fleuve Amphrysus] II de la maison de, [en parl. d‚Äôun esclave] Plaut. Ps. 616; Mil. 160; Curc. 407; Ter. And. 756; d) [√©tymologie] mater autem est a gerendis fructibus Ceres tamquam "Geres", Cic. Nat. 2, 67 : quant √† sa m√®re, son nom, C√©r√®s, qui est comme G√©r√®s, vient de gerere fructus, porter, produire les fruits, cf. 2, 64; 68; 2, 111; Leg. 2, 55; Varr. R. 1, 46; 2, 4, 17; 3, 12, 6, etc.; L. 5, 20; 5, 66 II maerere a marcere, Varr. L. 6, 50 : maerere, s‚Äôaffliger, vient de marcere, √™tre affaiss√©; aures ab aveo, Varr. L. 6, 83 : le mot aures, oreilles, vient de aveo, d√©sirer [ABCR]II [mots grecs au datif ] L. 5, 103, etc. [zapst]¬∂4 [avec dare, possidere, promittere] : aliquid ab aliquo, donner, poss√©der, promettre qqch en le tenant de qqn, provenant de qqn, cf. Plaut. Cap. 449; Ps. 735; Cic. Flac. 44; Verr. 3, 177; a me argentum dedi, Plaut. Trin. 182 : j‚Äôai donn√© l‚Äôargent de ma poche, cf. 1144; Men. 545; aliquid a me promisi, Cic. de Or. 1, 111 : j‚Äôai promis qqch de mon fonds, cf. Pis. 84; Lucr. 4, 468; Suet. Caes. 84 II Antoni edictum legi a Bruto, Cic. Att. 16, 7, 7 : l‚Äô√©dit d‚ÄôAntoine, je l‚Äôai lu de Brutus, le tenant de Brutus. [ABCR]II [√©loignement, s√©paration, au pr. et fig.] de, loin de : [zapst]¬∂1 v. les verbes : dimittere, renvoyer de (loin de); excludere, deterrere, chasser de, d√©tourner de, etc.; abhorrere, distare, differre, √™tre √©loign√© de, diff√©rer de, etc.; de turba et a subselliis in otium se conferre, Cic. de Or, 2, 143 : se retirer du milieu de la foule et loin des bancs du tribunal pour prendre du repos; ab oppido castra movere, Caes. BC. 3, 80, 7 : en levant le camp s‚Äô√©loigner de la ville; v. solvo, fugo, ejicio, aufero, etc. II [sans aucun verbe] a Chrysippo pedem numquam, Cic. Ac. 2, 143 : de Chrysippe il ne s‚Äô√©loigne jamais d‚Äôune semelle, cf. Att. 7, 3, 11; Fam. 7, 25, 2; nunc quidem paululum, inquit, a sole, Cic. Tusc. 5, 92 : pour le moment, dit-il, √©carte-toi un tant soit peu de mon soleil II [nuances] unde dejecti Galli? a Capitolio? unde, qui cum Graccho fuerunt? ex Capitolio, Cic. Caec. 88 : d‚Äôo√Ļ furent rejet√©s les Gaulois? de l‚Äôacc√®s au Capitole : d‚Äôo√Ļ les partisans de Gracchus? du Capitole, cf. 86 [zapst]¬∂2 avec les verbes defendere, tueri, munire, tegere, prohibere, arcere, etc. d√©fendre, prot√©ger, garantir contre, √©carter de II stabula a ventis hiberno opponere soli, Virg. G. 3, 302 : placer l‚Äô√©curie √† l‚Äôabri des vents [en face de] expos√©e au soleil d‚Äôhiver. [zapst]¬∂3 [expression] ab re, contrairement √† l‚Äôint√©r√™t : Plaut. Cap. 338; As. 224; Trin. 239; haud ab re duxi referre, Liv. 8, 11, 1 : j‚Äôai cru qu‚Äôil n‚Äô√©tait pas inopportun de rapporter. [ABCR]III du c√īt√© de [zapst]¬∂1 [sens local] a tergo, a latere, a fronte, de dos, de franc, de front [de face] : a decumana porta, Caes. BG. 6, 37, 1 : du c√īt√© de la porte d√©cumane; ab ea parte, Caes. BG. 6, 37, 2 : de ce c√īt√©; ab terra ingens labor succedentibus erat, Liv. 26, 46, 1 : du c√īt√© de la terre, il y avait d‚Äô√©normes difficult√©s pour les assaillants, cf. Sall. J. 17, 4; Plin. Ep. 2, 17, 21; surgens a puppi ventus, Virg. En. 5, 777 : le vent s‚Äô√©levant en poupe II ab Opis, Cic. Att. 6, 1, 17 [s.-ent. aede] : du c√īt√© du temple d‚ÄôOps (comp. ad Castoris), cf. Liv. 10, 47, 4 II Magnetes ab Sipylo, Cic. Q. 2, 9, 2 : les Magn√©siens qui habitent pr√®s du mont Sipyle, les Magn√©siens du mont Sipyle, cf. Tac. An. 2, 47. [zapst]¬∂2 [point de d√©part, point d‚Äôattache] : stipites ab infimo revincti, Caes. BG. 7, 73, 3 : troncs solidement attach√©s √† la partie inf√©rieure, par la base; cornua ab labris argento circumcludere, Caes. BG. 6, 28, 6: entourer d'argent les cornes sur les bords de la partie √©vas√©e. [zapst]¬∂3 [fig.] du c√īt√© de, du parti de, en faveur de : abs te stat, Plaut. Rud. 1100 : il se tient de ton bord, cf. Cic. Inv. 1, 4; Br. 273; ab reo dicere, Cic. Clu. 93 : parler en faveur de l'accus√©; vide ne hoc totum sit a me, Cic. de Or. 1, 55 : prends garde que cela ne soit tout en ma faveur; a petitore, a possessore agere, Plin. Ep. 6, 2, 2 : plaider pour le compte du demandeur, du d√©fendeur. [zapst]¬∂4 du c√īt√© de, sous le rapport de : a materno genere, Cic. Sull. 25 : du c√īt√© maternel, par sa m√®re, cf. Ov. M. 2, 368; a re frumentaria laborare, Caes. BC. 3, 9, 5 : souffrir de l'approvisionnement en bl√©; a mitilibus, a pecunia imparati, Cic. Att. 7, 15, 3 : pris au d√©pourvu sous le rapport des troupes, de l'argent; ab exemplis copiose aliquid explicare, Cic. Br. 198 : d√©velopper qqch avec une grande richesse d'exemples; tempus mutum a litteris, Cic. Att. 8, 14, 1 : √©poque silencieuse sous le rapport des lettres [o√Ļ l'on n'√©crit point]; eorum impunitas fuit a judicio, a sermone, Cic. Post. 27 : ils ont agi impun√©ment au regard de la justice, au regard de l'opinion publique; mons vastus ab natura et humano cultu, Sall. J. 48, 3 : montagne d√©sol√©e sous le rapport de la nature du sol et de sa culture par l'homme [st√©rile et inculte]; ab omni parte, Hor. O. 2, 16, 27 : sous tous les rapports. [zapst]¬∂5 servus a pedibus meis, Cic. Att. 8, 5, 1 [mss] : esclave qui me sert du point de vue de mes pieds [qui fait mes courses] II [puis ab suivi du nom de l'objet confi√© √† la garde, √† la surveillance] servus ab argento, a frumento, a veste, a vinis, esclave pr√©pos√© √† l'argenterie, √† l'approvisionnement, √† la garde-robe, aux vins; a bibliotheca, biblioth√©caire; a valetudinario, infirmier; liberti ab epistulis et libellis et rationibus, Tac. An. 15, 35 : affranchis chefs du secr√©tariat, ma√ģtres des requ√™tes, chefs de la comptabilit√©; libertus et a memoria ejus, Suet. Aug. 79 : son affranchi en m√™me temps que son historiographe; novum officium instituit a voluptatibus, Suet. Tib. 42 : il cr√©a une nouvelle charge, l'intendance des plaisirs. [ABCR]IV √† partir de : [zapst]¬∂1 de, √† partir de, depuis : a porta Esquilina video... Cic. de Or. 2, 276 : de la porte Esquiline je vois..., cf. Caes. BG. 2, 24, 2; ut erat a Gergovia despectus in castra, Caes. BG. 7, 45, 4 : √©tant donn√© que de Gergovie la vue plongeait dans le camp; a vestibulo curiae, Liv. 1, 48, 1 : d√®s le vestibule de la curie; gemere ab ulmo, Virg. B. 1, 58 : g√©mir au sommet de l'orme; ab equo oppugnare, Prop. 3, 11, 13 : assaillir √† cheval; contra sensus ab sensibus repugnat, Lucr. 1, 693 : il va √† l'encontre des sens en s'appuyant sur les sens; ab summo, Caes. BG. 2, 18, 1 : √† partir du sommet, cf. 7, 73, 6; a medio ad summum, Cic. Tim. 20 : du centre aux extr√©mit√©s; da ab Delphio cantharum circum, Plaut. Most. 347 : fais circuler la coupe en commen√ßant par Delphium, cf. As. 891; orae maritimae praesum a Formiis, Cic. Fam. 16, 12, 5 : je commande le littoral √† partir de Formies; ab eo loco, Fam. 7, 25, 2 : √† partir de ce passage, de ces mots... [zapst]¬∂2 [√©valuation d'une distance] : septumas esse aedes a porta, Plaut. Ps. 597 : [il m'a dit] que c'√©tait la septi√®me maison √† partir de la porte, cf. Varr. R. 3, 2, 14; Caes. BG. 2, 7, 3; 4, 22, 4; 5, 32, 1; quod tanta machinatio ab tanto spatio instrueretur, Caes. BG. 2, 20, 3 : (ils se moquaient) de la construction √† une si grande distance d'une si grande machine; v. longe, prope, procul avec ab; ultima stella a caelo, Cic. Rep. 6, 16 : √©toile la plus √©loign√©e du firmament II [limites d'un espace] ab... ad, depuis... jusqu'√† : Caes. BG. l, 1, 7; Liv. 1, 2, 5, ab imo ad summum totus moduli bipedalis, Hor. S. 2, 3, 308 : de la base au sommet haut en tout de deux pieds; a Vestae ad Tabulam Valeriam, Cic. Fam. 14, 2, 2 : du temple de Vesta √† la Table Val√©rienne. [zapst]¬∂3 √† partir de = y compris, avec : teneram ab radice ferens cupressum, Virg. G. 1, 20 : portant un tendre cypr√®s avec ses racines; ab radicibus imis, Virg. G. 1, 319 : [√©pis arrach√©s] avec toutes leurs racines. [ABCR]V [point de d√©part d'un jugement, d'une opinion, etc.] [zapst]¬∂1 d'apr√®s : aliquid ab aliqua re cognoscere, Caes. BG 1, 22, 2 : reconna√ģtre qqch d'apr√®s tel d√©tail; a certo sensu et vero judicare de aliquo, Br. d. Fam. 11, 10, 1 : juger qqn avec un sentiment s√Ľr et vrai; ab annis spectare, Virg. En. 9, 235 : consid√©rer d'apr√®s l'√Ęge; populum ab annis digerere, Ov. F. 6, 83 : partager l'ensemble des citoyens d'apr√®s l'√Ęge, cf. M. 14, 323; Tr. 4, 6, 39; Ep. 2, 86 II ab arte inexperta, Tib. 2, 1, 56 : avec un art inexp√©riment√©, cf. 1, 5, 4; Ov. Tr. 2, 462. [zapst]¬∂2 [point de d√©part d'un sentiment], d'apr√®s, par suite de, du fait de : v. metuere, timere ab aliquo, craindre du fait de qqn, cf. Cic. Amer. 8; Fam. 5, 6, 2; Sul. 59; Phil. 7, 2; Liv.22, 36, 1; 24, 38, 9; v. sperare ab aliquo Cic. Off. 1, 49; Phil. 12, 26; Pis. 12; Liv. 21, 13, 3; metus omnis a vi atque ira deorum pulsus esset, Cic. Nat. 1, 45 : toute crainte de la puissance et de la col√®re des dieux serait chass√©e, cf. Liv. 23, 15, 7; 23, 36, 1; 25, 33, 5, etc. [ABCR]VI √† partir de [temps], depuis [zapst]¬∂1 a primo, a principio, d√®s le d√©but; a principiis, d√®s les d√©buts; ab initio, d√®s le commencement; a puero, a pueritia, d√®s l'enfance; ab ineunte adulescentia, d√®s le commencement de la jeunesse II [√† la pr√©pos. se joignent souvent inde, jam, jam inde, statim, protinus] II longo spatio temporis a Dyrrachinis prŇďliis intermisso, Caes. BC. 3, 84, 1 : un long intervalle de temps s'√©tant √©coul√© depuis les combats de Dyrrachium; ab hoc tempore anno sescentesimo rex erat, Cic. Rep. 1, 58 : il √©tait roi il y a six cents ans √† compter de notre √©poque, cf. CM 19; ponite ante oculos unum quemque veterum; voltis a Romulo? voltis post liberam civitatem ab iis ipsis qui liberaverunt? Cic. Par. 11 : √©voquez la vie de chacun des anciens; voulez-vous remonter √† Romulus? voulez-vous remonter, apr√®s la fondation de la libert√©, √† ceux pr√©cis√©ment qui l'ont fond√©e? lex a sexagesimo anno senatorem non citat, Sen. Brev. 20, 4 : la loi ne convoque pas le s√©nateur apr√®s soixante ans aux s√©ances. [zapst]¬∂2 [noms de pers.] jam inde a Pontiano, Cic. Att. 12, 44, 2 : depuis Pontianus [l'affaire de Pontianus]; exspecto te, a Peducaeo utique, Cic. Att. 12, 51, 1 : je t'attends, en tout cas sans faute apr√®s P√©ducaeus [apr√®s l'affaire r√©gl√©e avec P√©ducaeus] [zapst]¬∂3 [√©valuation d'un laps de temps] : ab... ad (usque ad), depuis... jusqu'√† : Cic. Br. 328; de Or. 2, 52; Caes. BG. 1, 26, 2; Liv. 26, 25, 11, etc. II [√©valuation d'une dur√©e, d'un rang chronologique] annus primus ab honorum perfunctione, Cic. de Or. 3, 7 : la premi√®re ann√©e apr√®s l'ach√®vement des magistratures; quartus ab Arcesilao fuit, Cic. Ac. 1, 46 : il fut le quatri√®me en partant d'Arc√©silas; secundus a Romulo conditor urbis, Liv. 7, 1, 10 : le second fondateur de Rome apr√®s Romulus, cf. 1, 17, 10; Hor. S. 2, 3, 193; Virg. B. 5, 49. [zapst]¬∂4 apr√®s, aussit√īt apr√®s, au sortir de : ab re divina, Plaut. PŇďn. 618 : apr√®s le sacrifice; ab decimae legionis cohortatione profectus, Caes. BG. 2, 25, 1 : √©tant parti, imm√©diatement apr√®s avoir harangu√© la dixi√®me l√©gion; a tuo digressu, Cic. Att. 1, 5, 4 : apr√®s ton d√©part; ab ea [auctione] Cic. Att. 13, 30, 1 : aussit√īt apr√®s [la vente]; ab ipso cibo, Sen. Contr. 1, praef. 17 : aussit√īt apr√®s avoir mang√©. [ABCR]VII du fait de, par l'effet de [zapst]¬∂1 [cause efficiente, surtout avec les inchoatifs] : calescere ab, Cic. Nat. 2, 138 : se r√©chauffer gr√Ęce √†; mitescere a sole, Cic. frg. F. 1, 17 : s'adoucir sous l'action du soleil, cf. Varr. L. 5, 109; 7, 83; Ov. M. 1, 66; F. 5, 323 II qua mare a sole conlucet, Cic. Ac. 2, 105 : sur toute l'√©tendue o√Ļ la mer brille par l'effet du soleil, cf. Nat. 2, 92; zona torrida semper ab igni, Virg. G. 1, 234 : zone toujours br√Ľlante par suite du feu; lassus ab, Hor. S. 2, 2, 10 : fatigu√© du fait de; a vento unda tumet, Ov. F. 2, 776 : le vent fait gonfler l'onde, cf. 1, 215. [zapst]¬∂2 par suite de, par un effet de, en raison de [avec un nom de sentiment] : scio me ab singulari amore ac benevolentia, quaecumque scriba, tibi scribere, Balb. Fam. 9, 7 B, 3 : je sais que c'est un attachement, un d√©vouement sans √©gal qui me font t'√©crire tout ce que je t'√©cris; ab ira, Liv. 24, 30, 1 : par l'effet de la col√®re; ab odio plebis an ab servili fraude, Liv. 3, 15, 7 : par suite de la haine du peuple ou de la perfidie des esclaves; [constr. tr√®s fr√©q. d. Liv. cf. 5, 5, 3; 9, 40, 17; 10, 5, 2; 27, 17, 5; 28, 7, 9; 36, 24, 7; etc.]; a duabus causis punire princeps solet, Sen. Clem. 1, 20, 1 : deux raisons d'ordinaire am√®nent le prince √† punir; ab hoc, Varr. R. 2, 3, 7 : par suite de cela, en raison de cela, cf. 2, 7, 6 II gravis ab, Ov. H. 10, 138 : alourdi par; a somno languida, Ov. H, 10, 9 : alanguie par le sommeil; dives ab, Ov. H. 9, 96 : enrichi par. [ABCR]VIII [apr√®s les verbes passifs] [zapst]¬∂1 [avec un nom de pers. pour marquer le sujet logique de l'action; constr. courante] [zapst]¬∂2 [avec des noms de choses consid√©r√©es comme des pers.] : a civitatibus, Cic. Verr. 3, 176 : par les villes; a classe, Verr. 5, 63 : par la flotte; a re publica, Cic. Mur. 7 : par l'√©tat; a legibus, Cic. Mil. 9 : par les lois; a natura, Cic. Phil. 14, 32 : par la nature; a studiis adulescentium, Cic. de Or. 3, 207 : par le z√®le des jeunes gens; a ventis invidiae, Cic. Verr. 3, 98 : par les vents de la malveillance; a more majorum, Cic. Fam. 13, 10, 1 : par la coutume des anc√™tres; a vero, a falso, Cic. Ac. 2, 71 : par le vrai, par le faux; defici a viribus, Caes. BC. 3, 64, 3 : √™tre abandonn√© par ses forces. [zapst]¬∂3 [apr√®s l'adj. verbal] Cic. de Or. 2, 86; Pomp. 34; etc. [zapst]¬∂4 [diff√©rent de per] : aliquid a suis vel per suos potius iniquos ad te esse delatum, Cic. ad Br. 1, 1, 1 : [il m'a paru soup√ßonner] que ses ennemis t'ont rapport√© ou plut√īt t'ont fait rapporter quelque histoire; qui a te defensi et qui per te servati sunt, Cic. Pet. 38 : ceux que tu as d√©fendus et ceux que ton entremise a sauv√©s. [zapst]¬∂5 [avec des intr. √©quivalant pour le sens √† des passifs] a paucis interire, Cic. Off. 2, 26 : p√©rir sous les coups de quelques hommes, cf. Lucr. 6, 709; mori ab, Cic. Fam 15,17, 2; Sen. Contr. 5. 3; perire ab, Nep. Reg. 3, 3; Ov. P, 3, 3, 46; cadere ab, Tac. An. 16, 9; vapulare ab, Sen. Contr. 9, 4, 2; Sen. Apoc. 15; Quint. 9, 2, 12. Q. [zapst]¬∂1 abs est rare; se trouve devant t, surtout dans l'expr. abs te II aps Inscr. et divers mss. de Plaut. et des lettres de Cic. II af , signal√© par Cic. Or. 158, se lit dans des Inscr. [zapst]¬∂2 d'apr√®s les gram. anciens a se place devant les consonnes, ab devant les voyelles et devant h; mais ni les mss. ni les Inscr. ne v√©rifient cette r√®gle. [zapst]¬∂3 qqf a, ab se trouvent apr√®s le relatif (quo ab) : Plaut. As. 119; Rud. 555 II chez les po√®tes et chez Tacite, rarement ailleurs, entre le subst. et son d√©terminatif [adjectif, g√©nitif, ou nom propre appos√©] : judice ab uno Tac. An. 2, 60, par un seul juge; initio ab Suriae An. 4, 5, depuis les fronti√®res de la Syrie; oppido a Canopo Tac. An 2, 60, √† partir de la ville de Canope; uxore ab Octavia abhorrebat, Tac. An. 13, 12 : il se d√©tournait de son √©pouse Octavie II chez Ovide, s√©par√© par ipse du compl√©ment : H. 9, 96; 12, 18; Pont. 3, 3, 46, etc. II quand il y a deux compl√©ments li√©s par une copule, plac√© devant le second : Plaut. As. 163; Prop. 4, 3, 39; Ov. H. 6, 108, etc. [zapst]¬∂4 en composition, a devant m, v, (amovere, avertere); abs devant c, p, t (abscondere, abstinere, asportare = absportare); au devant f (auferre, aufugere), sauf afui parf. de absum; ab devant les autres consonnes, sauf aspernari au lieu de abspernari.
* * *
    A meis ciuibus ea res mihi fuit honori. id est, Ob eam rem honoribus affectus sum a ciuibus meis. Ci. Pour cela m'ont honoré les habitants de nostre ville.
\
    A nobilitate igitur periculum. Subaudi, Est, Impendet, Imminet, aut aliquid simile. Cic. Il y a danger de la part ou costé de la noblesse, ou des nobles.
\
    Ab aliquo perire, id est occidi. Plin. Estre tué par aucun.
\
    A et Ab, motum a loco significant: vt, A villa redeo, ab agro, vel ab agris. Je retourne de la metairie, Des champs.
\
    A et Ab, interdum per QVVM declarantur: seruiuntque tempori significando: vt, A paruo te noui: Hoc est, quum adhuc paruus esses. Quand tu estois encore petit enfant.
\
    Ab adolescentia. Cic. Dés le commencement de ma jeunesse, Dés que je commencoye à venir en eage.
\
    Ab ineunte adolescentia. Plaut. Cic. Dés le commencement de mon adolescence, ou de mon eage.
\
    A cunabulis. Plaut. Dés le berceau, Dés mon enfance.
\
    Ab infante duratus. Colu. Endurci dés son enfance, ou d'enfance.
\
    Ab infantibus, Id est a pueritia. Cels. Dés l'enfance, D'enfance.
\
    A paruis. Terent. De jeunesse, Dés qu'on estoit encore petit.
\
    A primordio sui. Tacit. Depuis son commencement.
\
    A principiis ita diligentior fiet puer. Quintil. Dés le commencement.
\
    A pueritia. Cic. D'enfance, Dés l'enfance.
\
    A tenero et a teneris. Colum. D'enfance, Dés qu'on estoit encore tendre, ou petit tendron.
\
    A et Ab, finitum rei alicuius aut temporis terminum significant: et fere sequitur ad, vel vsque ad, aut aliquid idem pollens: vt, A principio ad finem. Dés, ou Depuis le commencement jusques à la fin. \ Ab auo. Terent. Dés le temps de l'ayeul.
\
    Ab aurora. Plaut. Dés le poinct, ou l'aube du jour.
\
    Ab sole orto in multum diei stetere in acie. Liu. Depuis le soleil levé.
\
    A calce ad carceres. Id est, A fine ad principium. Cic. De la fin au commencement.
\
    A capite vsque ad calcem. Plaut. Depuis le commencement jusques à la fin, ou Depuis le hault jusques au bas.
\
    Talos a vertice pulcher ad imos. Horat. Depuis le sommet de la teste, jusques à la plante des pieds, ou jusques aux talons.
\
    Ab extremo orsi. Liu. Commenceants au dernier.
\
    A fundamento. Plaut. Depuis le fondement.
\
    A fundo. Virg. Depuis le fond.
\
    Ab infimo. Plaut. Depuis le fin bas.
\
    Ab humili ad summum. Cic. Du bas au plus hault.
\
    Ab illo tempore. Cic. Dés, ou Depuis ce temps là.
\
    Ab hora tertia bibebatur. Cic. Depuis trois heures.
\
    Ab imis vnguibus vsque ad verticem summum. Cic. Depuis le fin bout des ongles du pied, jusques au sommet de la teste.
\
    Ab initio. Cic. Dés, ou Depuis le commencement.
\
    A mane. Plaut. Depuis le matin.
\
    A media nocte togatus ero. Mart. Dés, ou Depuis minuict.
\
    Ab omni vetustate acceptum. Cic. De toute ancienneté.
\
    A pridie Idus Sept. Plin. Depuis le jour de devant les Ides.
\
    A prima luce. Caes. Dés le fin matin. Dés qu'il commencea à faire cler.
\
    A primo, pro A principio. Ci. Au premier, ou Du commencement.
\
    A summo. Plaut. Depuis le hault.
\
    A terra ad caelum percontari. Plaut. Depuis un bout jusques à l'autre.
\
    A vestigio ad verticem. Plin. Depuis la plante des pieds jusques au sommet de la teste.
\
    A et Ab separationem significant. Terent. Ita tum discedo ab illo. D'avec luy.
\
    A vel Ab, pro Contra: vt nonnullis placet. Virg. Defendo a frigore myrtos. Du froid, ou Contre le froid.
\
    A vel Ab, pro Praeter, siue contra. Plin. Id quod notasse, non ab re est. Il n'est pas sans propos, ou inutile. Il n'est pas impertinent.
\
    Quae ab re sunt. Choses impertinentes, et non servantes à la matiere. B.
\
    Ab re est remissior. Il est trop negligent et nonchalant de son profict. B.
\
    Ab re, Contra commodum. Plau. Ab re consulit. Contre le profict et utilité de celuy à qui il donne conseil. Il luy conseille son dommage.
\
    Ab re orare. Plau. Prier en vain, ou demander quelque chose oultre raison et sans propos.
\
    Ab re, pro Ob eam rem. Liu. Id, ab re, Interregnum appellatum. Pour ce, Pour ceste cause.
\
    Tantumne ab re tua est otii tibi, vt, etc. Cic. As tu bien tant de loisir avec tes affaires? Tes affaires te donnent ils bien tant de loisir?
\
    Non ab re. Suet. Il n'est point impertinent, ou hors de propos.
\
    Haud ab re duxi. Liu. J'ay estimé n'estre point inutile, ou sans raison.
\
    Non ab re. Non sans cause.
\
    A vel Ab, pro Post, vel statim, seu concinuo post. Pli. Dulcissimum ab hominis camelinum lac. Le laict du chameau est le plus doulx apres celuy de la femme.
\
    A ientaculo. Plaut. Apres desjuner.
\
    Cuius a morte hic tertius et tricesimus est annus. Cic. C'est cy la XXXIII. annee depuis son trespas.
\
    Vt primum a tuo digressu Romam veni. Cic. Apres.
\
    A rege secundus. Le second apres le roy.
\
    Hostium a tergo incursum vidit. Liu. Par derriere, Du costé de derriere.
\
    A Senatu stat. Cic. Il est du parti du Senat, Il tient pour le Senat, Il tient le parti du Senat.
\
    Dicere ab reo. Cic. Parler ou plaider pour le defendeur.
\
    Hoc totum est a me. Cic. Tout cela sert à mon propos. Tout cela fait pour moy.
\
    A nobis facit. Cic. Sert à nostre propos.
\
    A vel Ab, pro énéka, siue pro, Quod pertinet ad, Cic. cum a militibus, tua pecunia. Mal fourniz et pourveuz quant à gens de guerre et argent.
\
    A morbo valui, ab animo aeger fui. Plaut. Quant est de la maladie, j'en suis gueri.
\
    A me pudica est. Plaut. Quant est de moy, je vous responds de moy qu'elle est femme de bien.
\
    Narrat vt virgo a se integra etiam tum siet. Terent. Que de sa part elle est pucelle.
\
    Doleo ab animo, doleo ab oculis. Plaut. Je suis malade en l'esprit, J'ay l'esprit fasché. J'ay mal aux yeuls.
\
    Otiosus ab animo. Plaut. Qui n'ha nulle fantasie en son esprit.
\
    Inops eram ab amicis. Cic. Povre d'amis.
\
    Nunquam a causis et iudiciis districtior fui. Cic. Je ne fus oncq plus empesché de procez.
\
    Ab hac parte reddemus vos securos. Planc. Ciceroni. De ce costé, quant à ce.
\
    Ab se cantat cuia sit. Plaut. D'elle mesme.
\
    Ab transenna lumbricum petit. Plaut. Parmi la fenestre, ou le guichet. Aucuns sont d'advis que le vray sens est tel, Cest oyseau cerche sa viande parmi le filé, ou le laqs, ou le piege, ou le collet qui est tendu pour le prendre.
\
    Salutem a bonis afferre. Cic. Par les bons.
\
    Ab ostio omnia isthaec audiui. Plaut. De l'huis.
\
    Ipsa protinus a via amicumsalutes. Mart. Du chemin, En passant.
\
    A foris. Plin. Par dehors.
\
    A vel Ab, pro Versus, seu quod vulgo, De parte dicimus.
\
    Quod a sole fuit. Plin. Qui avoit esté du costé du soleil, Tourné vers le soleil, Devers le soleil.
\
    Firmos omnino et duces habemus ab occidente, et exercitus. Cic. Vers la partie d'occident.
\
    A dextera. Plin. Du costé dextre. A dextre.
\
    Ictus ab latere. Liuius. Feru ou frappé par le flan.
\
    A contraria aure instillare. Plin. Par l'oreille opposite.
\
    A vento aliquid opponere. Pli. De devers le vent. Du costé du vent.
\
    A vel Ab cum ablatiuo personae, eleganter domicilium significat: vt, A iudice venio. hoc est, a domo iudicis, quod inepte dicitur, De apud. De chez vous, De vostre mesnie.
\
    Ab ea egreditur. Terent. De chez elle.
\
    A nobis domo est. De nostre maison. De chez nous.
\
    A qua a ferrario fabro. Cels. Eaue de chez ung forgeron ou mareschal. Eaue en laquelle le mareschal estainct, ou trempe son fer.
\
    A Pontio, ex Trebulano, ad quintum Idus Maii. Cic. De la maison de Pontius, Escript en la maison de Pontius, etc. C'est la fin et date des lettres.
\
    A vel Ab sequente. quoque praepositione ad, vel ipsa subaudita, plerunque vtimur, vbi ab vna re ad aliam fit transitus. Terent. Ab labore ad libidinem. Du labeur à volupté.
\
    A vel Ab nonnunquam ponitur pro Gallica praepositione Par. A potu quidam prandiumincipiunt. Plin. Par boire.
\
    A fronte et a tergo. Cic. Devant et derriere, ou par devant et par derriere.
\
    A pectore denudari. Cic. Estre descouvert par la poitrine, Avoir la poitrine descouverte.
\
    Ab exteriori parte. Cels. Par dehors.
\
    A verecundia. Liu. De honte qu'on ha.
\
    Ab illo friget. Gel. Ce n'est rien aupris de luy.
\
    A, Propter: vt A metu infamiae. Tacit. Pour crainte du deshonneur, Craignant deshonneur.
\
    A spe quam successus rerum augebat. Liu. A cause de l'esperance, A raison ou pour l'esperance.
\
    Ab ira et odio. Liu. Par courroux et haine.
\
    A sole dolet. Plin. Il est malade du soleil, Le soleil luy a faict mal, ou l'a faict malade.
\
    Ab, pro Erga. Cic. Ab innocentia clementissimus. Envers les innocens.
\
    A vel Ab pro A parte, siue Ex parte. Liu. Ab Sabinis Metius Curtius. Du costé des Sabins, ou de la part des Sabins.
\
    Ab Romanis tubae cornuaque cecinerunt. Liu. Les trompettes et cornets sonnerent du costé des Rommains. Les Rommains sonnerent la trompette.
\
    Ei testamento legat grandem pecuniam a filio. Cic. Il luy laisse un legz d'une grande somme d'argent payable par les mains de son filz.
\
    Ab aliqua re otium vel tempus habere. Terent. N'estre point empesché, et ne laisser point d'avoir bon loisir pour cela.
\
    A vel Ab, proximitatem loci significat. Cic. Venisse eum a Roma. D'aupres de Romme.
\
    Ab Roma aberat. Cic. N'estoit point autour, ou aupres de Romme.
\
    Ab accidentibus, Qui ha charge de mettre en escript et d'advertir des choses qui surviennent. \ Ab aure, Secretaire.
\
    A commentariis, Celuy qui fait le registre des prisonniers, Geolier, ou un Chroniqueur. \ Ab epistolis. Suet. Secretaire.
\
    A latere Regis. Les amis familiers du Roy qui ne bougent de son costé. \ A libellis, Maistre des requestes.
\
    A manu, A manu, seruus, et A manibus. Suet. Un clerc qui sert pour escrire.
\
    A pedibus, vel A pedibus seruus. Cic. Un laquay. quod etiam Ad pedes, Martiali: et Circum pedes, Ciceroni: dicitur.
\
    A secretis, Secretaire.
\
    A studiis. Sue. Celuy de qui nous nous servons au faict de nos estudes.
\
    A rationibus. Suet. Maistre correcteur, auditeur, ou autre officier és comptes. President des comptes. B.
\
    A voluptatibus. Suet. Qui ha charge d'inventer toute sorte de passetemps pour le prince.
\
    Positis castris a milibus passuum quindecim. Caes. Ayant assis son camp à quinze mille pas pres.
\
    Ab illo tibi soluam. Cic. Je te feray delivrer par luy ce que je te doy.
\
    Viaticum vt dem ab trapezita tibi. Plaut. A fin que je te baille argent pour voyager par les mains du banquier, Que je te face delivrer argent par la banque.
\
    Ab Aulo Sextilio dicit se dedisse, et a suis fratribus. Cic. Il dit avoir payé de l'argent de Sextilius, et de l'argent ou de la bourse de ses freres.
\
    A cauda de ouo exeunt. Plin. La queue devant, ou la queue la premiere. \ Pedibus genitus Nero. Pli. Les pieds devant.
\
    Quaecunque animal pariunt, in capita gignunt. Plin. Les testes devant.
\
    A matre pulli. Colum. Prins dessoubs les ailes de la mere.
\
    A lenone manu asserere. Plaut. Retirer une fille, et la delivrer d'entre les mains d'un maquereau.
\
    Instructus a philosophia. Cic. Garni de philosophie. Scavant en philosophie.
\
    Inuictus a labore. Cic. Qui ne se lasse point de labeur et travail. Non vaincu de ou par labeur.
\
    Ab exule prope esse. Taci. Estre presque banni. N'estre gueres moins que banni.
\
    A contumelia, quam a laude propius fuerit, post Vitellium eligi. Tacit. Estre esleu apres Vitelle, approcheroit plus de deshonneur, que de gloire.
\
    Ab amore scribere. Balbus Ciceroni. De grand amour.
\
    Ab aspectu decorus. Colu. Beau à veoir.
\
    Ab aliquo describere. Cic. Transcrire du livre d'un autre.
\
    A se aliquid promere. Cic. Dire quelque chose du sien, de soymesme et de son invention.
\
    A me salutem dic Ciceroni. Cic. Salue Cicero de par moy.
\
    A me illos habe commendatissimos. Cic. Je te les recommande tant que je puis. Ayes les en recommandation pour l'amour de moy.
\
    A sole calor. Cic. Chaleur de soleil.
\
    A puppi religatus. Cic. Attaché, ou lié à la poupe.
\
    A stirpe socius Pop. Rom. Sallust. De race.
\
    A stirpe, pro Stirpitus. Liu. Dés la racine, Totalement, du tout.
\
    Ab auro fulgorem reuereri. Lucret. Avoir en reverence ceulx qui sont vestus de drap d'or, ou qui reluisent de dorures.
\
    A limine disciplinas salutare. Seneca. Estudier quelque peu et legerement.
\
    Ab eo, pro Eius. Terent. Atque ab eo gratiam inibo. Je gaigneray sa bonne grace.
\
    Ab illo iniuria. Terent. Le tort qu'il fait.
\
    A, interdum redundare videtur. Tacit. A metu infamiae. De paour de deshonneur. Liu. Castra a stationibus firma.
\
    A et Ab, eleganter vtimur cum his dictionibus Vsque et Prope. Cic. Vsque a Capitolio. Dés le Capitole.
\
    Tam prope ab domo. Cic. Si pres de la maisons.

Dictionarium latinogallicum. 1552.


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.